jeudi 4 janvier 2018


 
HARICOTS VERTS
 

Une journée s’éveille sur le bonheur d’un être
Qui regarde glisser les rayons du matin
En épluchant les mots d’une précieuse lettre
Et les haricots verts cueillis dans le jardin 

Mais d’où viennent ces mots, par la mer et le fleuve ?
D’un amour oublié, mystérieux, lointain ?
Des lettres qu’on attend comme on attend qu’il pleuve
Sur les haricots verts là-bas dans le jardin 

Un visage, une odeur, un sourire d’hier
Se glissent entre les mots tracés sur le papier
Comme doigts de la main dans les haricots verts
Cueillis et déposés dans le fond d’un panier 

Le soleil apparait, inonde de lumière
Les perles de rosée, et la fée du jardin
Sourit au jardinier  dont les doigts se resserrent
Sur les haricots verts dans le creux de sa main 

Nous sommes des semis de tendres haricots verts
Aimés d’un jardinier roi de nos destinées
Qui se penche sur nous et pour demain espère
Que ce qui nous attend soit une BONNE ANNEE